ECOTER s'engage dans le monde associatif, l'amélioration des connaissances et les échanges entre naturalistes
07 Avril 2011

 Voir toutes les actualités


Objet majeur de sa politique d'échanges avec les associations, ECOTER transmet ses données naturalistes et participe à la vie associative locale.


La société ECOTER est engagée dans une politique d'échanges de données naturalistes. Pour nous, cet engagement participe aux bonnes relations avec les associations et institutions oeuvrant en faveur des milieux naturels, cautionne la qualité de notre travaille et permet de valoriser les données produites lors de nos missions d'expertises. Ainsi en participant à l'amélioration de la connaissance naturaliste d'un territoire, nous facilitons les analyses et prises de position pour les projets de demain, qu'ils traitent d'aménagement, de gestion ou de conservation.
Sauf avis contraire des maîtres d'ouvrages, toutes les données produites lors de nos missions sont donc transmises en fin d'année aux associations régionales et institutions qui élaborent les atlas naturalistes. Cette volonté de participer à la connaissance naturaliste du territoire tient à la fois d'une passion et d'une philosophie des personnes et de la Société ECOTER.
Nos derniers échanges ont ainsi permis de valoriser plusieurs centaines de données, dont certaines remarquables (espèces protégées, raretés locales) : transmission aux Conservatoires botaniques, des espaces naturels, LPO locales, Groupes chiroptères locaux, Groupes herpétologiques locaux, etc.

Par ailleurs, les salariés s'engagent personnellement :
Bruno GRAVELAT a créé un groupe local LPO Drôme sur Nyons : il s'agit pour lui d'animer et lancer un groupe d'adhérents qui souhaitent se rencontrer et s'investir pour la connaissance ornithologique locale des Baronnies, proposer des sorties, des animations et des conférences, travailler et échanger avec les élus, le grand public et en particulier en direction des enfants et des adolescents, afin de répondre à une réelle demande d'informations sur la Nature et si possible de susciter de nouvelles vocations naturalistes. Bruno s'investit également auprès de l'association botaniste de la Catananche (botanistes des Baronnies).
Stéphane CHEMIN est quant à lui référent sud-ouest de la Drôme (secteur Tricastin) pour l'atlas herpétologique de la Drôme. Il produit chaque année plusieurs centaines de données sur le secteur qui viennent enrichir un territoire encore sous-prospecté de la Drôme.
Frédéric CLOITRE participe à de nombreuses sorties pour les chauves-souris avec la LPO Drôme et contribue notablement à l'enrichissement des connaissances de ce groupe dans les Baronnies provençales. Il est par ailleurs intervenu en tant que formateur aux récentes formations de la LPO en Ardèche.



Téléchargements
Nous joindre